Grands espaces et vallées profondes
Le GR 10 rejoint la crete des isards
Difficulté :
4
durée : 7jours

Laissons derrière nous la station hydrominérale d’Aulus qui connut sa notoriété au 19ème siècle pour rejoindre le massif de Bassiès. Nous voilà  dans un formidable exemple de vallée en auge modelée par la glace de jadis qui en se retirant a laissé plusieurs lacs dans le replat faisant aujourd’hui le régal des pêcheurs. Ces étendues d’eau sont une richesse hydroélectrique qui oblige de l’ingéniosité comme le siphon juste avant Marc qui permet à l’eau de passer d’un versant à l’autre de la montagne. Le GR10 monte ensuite au barrage d’Izourt qui fut en mars 1939 le théâtre d’un drame lors de sa construction. Après plusieurs jours de tempête, la couche de neige fraîche qui dépassait les 2 mètres écrasa 31 ouvriers transalpins pourtant à l’abri dans des baraques en dur. Ce fut un drame terrible et il fallu attendre 2012 pour qu’hommage soit enfin rendu à ces hommes par l’association « Ricordate Izourt ». Aujourd’hui, une portion du GR est devenue chemin de la mémoire. Ce tronçon est aussi  le pays du fer avec la célèbre mine du Rancié juste en-dessous du GR 10. Les forges à la Catalane verront le jour et déclencheront aussi la fameuse guerre des demoiselles…  

Les Hébergements